Du côté du cerveau…

cerveau connexions

Les fonctions cognitives sont au cœur des apprentissages : ce sont elles qui permettent à notre cerveau de communiquer, de percevoir notre environnement, de nous concentrer, de nous souvenir d’un événement ou d’accumuler des connaissances. Elles regroupent le langage, la reconnaissance visuelle et spatiale, les fonctions exécutives (raisonnement, jugement, planification), la mémoire et la coordination des gestes (praxies), les gnosies (capacité à percevoir un objet grâce à nos différents sens : vision, ouïe, toucher), la vitesse de traitement de l’information, les fonctions intellectuelles, ainsi que l’attention.

Or, la sphère cognitive (qui organise les actes volontaires d’une personne) se construit par un incessant va-et-vient entre le cerveau et les différentes parties du corps. Chaque hémisphère reçoit des informations sensorielles et commande les réponses motrices de la moitié opposée (dite controlatérale) du corps.

C’est précisément au cœur de ce dispositif sensoriel que Brain Ball se propose d’opérer. En effet, au cours des exercices, l’objectif est d’entraîner les deux parties du cerveau à collaborer afin de développer toute une gamme de gestes volontaires et adaptés à la réalisation des figures (tâches simples ou complexes effectuées seul ou à plusieurs). Comment ? En accomplissant alternativement ou simultanément des mouvements croisés de complexité croissante. Plus adaptable et plus réceptif, le participant est amené à développer des qualités d’observation et d’anticipation tout en revisitant de manière dynamique la notion de latéralité (mouvement incessants de la droite vers la gauche et inversement). Ce passage de la ligne médiane favorise la collaboration entre les deux hémisphères du cerveau. Il permet d’optimiser le schéma corporel en établissant de nouvelles relations entre les différentes fonctions cognitives. L’accomplissement de ces exercices coordonnés et rythmés conduit le participant aux portes d’une des découvertes majeure développées ces dernières années par les neurosciences :

la plasticité neuronale, ou encore plasticité cérébrale.

Ces termes génériques décrivent les mécanismes par lesquels le cerveau est capable de se modifier au moment précis de la phase d’apprentissage. A cet instant particulier le cerveau crée, défait, réorganise le réseau neuronal et ses connexions synaptiques. Il est important d’insister sur la notion de plasticité cérébrale car c’est une découverte extrêmement encourageante et pleine d’espoir. En effet, à tout âge de la vie, et quelles que soient les conditions, l’être humain est donc en capacité de faire évoluer ses connexions nerveuses, d’établir de nouveaux liens, de faire de nouveaux apprentissages et de nouvelles acquisitions. C’est en s’appuyant sur cette fabuleuse découverte que Brain Ball élabore et propose toute une gamme d’exercices aussi évolutifs qu’inédits.

 

Brain Ball Le cerveau en mouvement - brainball est une activité complémentaire à balavisx ou braingym