Une livraison vertueuse serait d’abord une livraison dont le consommateur paierait le juste prix.

Alma DUFOUR

Chargé de campagne "Les Amis de la Terre"

Extrait du site de France Inter :

En 2020 en France, les ventes sur Internet ont progressé de 8,5% avec un chiffre d’affaires de 112 milliards d’euros. Le  e-commerce a représenté 13,4% du commerce de détail contre 9,8% en 2019.

Cette hausse se répartit entre les enseignes des magasins ( 53%) et les grandes plates-formes, les « places de marché numériques » ( 27%).

Derrière ces chiffres, impressionnants, il y a évidemment toute une logistique : les commerçants rivalisent, faisant de la rapidité de livraison un argument de vente, et les acheteurs cliquent de façon compulsive sans trop se poser de question.

La gratuité n’existe pas et il y a 3 types de coûts :

  •  il y a d’abord un coût économique. Forcément quelqu’un paie le coût du transport. […]
  • il y a un coût social très important. […]
  • et puis il y a un coût environnemental qui est tout à fait considérable, et là c’est la collectivité qui le prend en charge… […]

Donc il y a un coût social et environnemental qui est  est pris en charge non par le client mais par la collectivité publique.

Lydia Mykolenko

Économiste à l'Institut Paris Région

Mais toutes ces camionnettes, qui désormais sillonnent les rues et les routes de France sont conduites pars des livreurs dont les statuts varient, mais qui ont en commun des impératifs de rapidité et de qualité de service, très souvent au prix de leur qualité de vie à eux.

Historiquement, c’est La Poste qui livrait les colis aux Français. Et comme la partie courrier ne représente plus désormais que moins de 20% de son activité, le développement du e-commerce lui offre un axe de développement évidemment stratégique : avec ses filiales, La Poste achemine actuellement 70% des 800 millions de colis livrés chaque année.

Dans moins de dix ans, on s’attend à un doublement de ce nombre de livraisons. Les livreurs des colis confiés à La Poste ne sont pas tous loin s’en faut, des postiers. Ils peuvent être autoentrepreneurs, ou même employés par des sociétés de sous-traitance, dans des conditions très… discutables. 

Quel serait le coût correct d’un colis ?

Si je me base sur un postier, […] nous on est à plus de 2,20€ du colis.

C’est Amazon qui veut imposer le dernier kilomètre à 1€50 et tout le monde se met sur le modèle d’Amazon, en tout cas sur les prix. […]

Ils compensent par des horaires quasiment intenables.

Abdelkader El Baz, Opérateur Livraison à l'agence Colissimo de Paris-Ouest

Membre du CHSCT et élu au Comité Technique de la branche Service Colis de La Poste

Quand on évoque le e-commerce, on pense spontanément à Amazon, géant mondial et référence du secteur. Mais malgré ses impressionnantes implantations, l’entreprise n’a pas réalisé une année 2020 si exceptionnelle en France : sa croissance n’a été « que » de 7%, moins que celle des autres e-commerçants. D’où une part de marché en baisse, à 19% contre 22% en 2019. La concurrence a été féroce, mais surtout, de nombreux consommateurs commencent à remettre en cause ses modes de fonctionnement.

Un colis à tout prix“, c’était un reportage de Vanessa Descouraux. Réalisation Hélène Bizieau assistée de Martine Meyssonnier. Mixage, Claude Niort. Documentation, Sabine Bonamy.

Loading...